Col2 content

Le Théâtre national russe Evgueni Demmeni au Musée suisse de la marionnette

Le Théâtre national russe d’Evgueni Demmeni présente du 7 novembre 2014 au 5 janvier 2015 une exposition intitulée « Le monde magique des marionnettes russes» au Musée suisse de la Marionnette (Derrière-les-Jardins 2, 1700 Fribourg). La commissaire de l’exposition est Mme Mares Jans (078 759 38 91). La directrice du Théâtre national russe Evgueni Demmeni est Mme Natalia Louniova. Quant au metteur en scène principal, il s’agit de Edouard Gayday.

Aux débuts de l’art de la marionnette en Russie

« Eduquer en s’amusant ». Cette célèbre phrase d’Evgueni Demmeni, acteur, metteur en scène, exprime au mieux le principe fondamental de l’art  de la marionnette  appliqué depuis bientôt 100 ans par les amoureux de cet art.  La marionnette n’a pas d’âge. Ses fils traversent toute l’histoire  russe et arrivent au XVIIIe siècle en Russie, par le biais des marionnettistes  étrangers voyageant dans ce pays. Petrouchka, petit frère du Polichinelle français, du Punch anglais ou du Pulchinella  italien  apparaît dans les foires à la fin du XIXe siècle au moment où les musiciens itinérants jouant l’orgue de barbarie se joignent aux troupes d’acteurs.  Au début du XXe siècle, les écrivains et les artistes de « l’Age d’argent » russe s’expriment au travers de cet art archaïque et plein de mystère. Youlia Slonimskaya, inspirée par les idées d’Edward Gordon Craig, théoricien et décorateur britannique influent invité à Moscou pour la mise en scène de «Hamlet», et Vsevolod Meyerhold, dramaturge et metteur en scène russe, écrivent en 1916 que « la marionnette exprime la formule théâtrale sans son expression charnelle » et qu’elle «donne  une  nouvelle forme à la force immortelle du théâtre». Le 15 février 1916  Youlia Slonimskaya et  son mari,  metteur en scène Piotr Sazonov ont présenté devant « le tout Pétrograd» le spectacle de marionnette « Les Forces de l’Amour et de la Magie » dont la première représentation a eu lieu en 1678  au Théâtre de la foire à Paris.

Un autre théâtre nommé Le Théâtre de marionnettes de Pétrograd, a été fondé par décret du Commissariat de l’éducation publique le 1 décembre 1918. «Le Conte du Tsar Saltan » d’Alexandre Pouchkine et le « Vertep», conte de Noel, de Michail Kouzmin ont été joués pour la première fois le 12 avril 1919, présentés par les artiste peintres de Pétrograd sous la direction de Liubov Chaporina-Yakovleva.

Evgueni Demmeni : un homme de culture influent

En cette période de Révolution et de guerre civile, la vie culturelle à Pétrograd est extrêmement riche en évènements. Plusieurs poètes et écrivains russes célèbres créent des pièces pour les spectacles de marionnettes. En 1924, Evgueni Demmeni, aristocrate russe, fonde son propre  théâtre de marionnettes nommé «Petrouchka».  Entré  à l’âge de 5 ans au Corps de cadets Nikolaevsky et ensuite au Corps des Pages dont il sort en 1916 avec le grade d’officier, il se définissait  comme « noble de naissance,  militaire de carrière et artiste de volontér». En 1930, le gouvernement de Leningrad prend la décision de réunir les deux théâtres - Petrouchka et le Théâtre de marionnettes -   et depuis le milieu des années 1930 le Théatre national des marionnettes de Saint-Pétersbourg occupe un magnifique hôtel particulier au 53, avenue Nevski, l’artère principale de la ville. Evgenni Demmeni a dirigé ce théâtre pendant 45 ans. Plus de 150 spectacles ont été mis en scène sous sa direction. Ses recherches sur la scénographie ont été déterminantes pour le développement de l’art théâtral russe dans les années 20-30 du siècle dernier. Les premiers cours de formation destinées aux futurs metteurs en scène, acteurs et artistes peintres de l’art de la marionnette ont été organisés par le Théâtre en 1927. Et l’année suivante, le Théâtre participe à la création du premier film «Max et Moritz » de Wilhelm Busch dont Evgueni Demmeni était le metteur en scène. Pendant la deuxième guerre mondiale, le Théâtre est resté à Léningrad jusqu’en janvier 1942. A la demande d’Evgueni Demmeni, l’écrivain russe Samuel Marchak a écrit une pièce intitulée « Le jeune Fritz » et les artistes l’ont présenté quelque 650 fois sur le front pendant la guerre. Le Théâtre également a exercé une très grande influence sur les théâtres de marionnettes de province. Dans les années nonante, le Théâtre a édité un manuel de manipulation des marionnettes destiné aux professionnelles. Arkadi Mitrokhin, Artiste émérite de Russie, et auteur de ce livre, sera également présent lors de la petite représentation donnée lors du vernissage de l’exposition « Le Monde magique des marionnettes russes », le vendredi 7 novembre à 18h00.

Il convient de relever encore que la directrice actuelle du Théâtre national russe Evgueni Demmeni est Mme Natalia Louniova et que le metteur en scène principal en est Edouard Gayday. Le Théâtre Demmeni a participé à la création de L'AVIAMA, une association en cours de formation qui vise à réunir les villes et les gouvernements locaux du monde entier autour de la marionnette. Enfin, le Théâtre est un membre de longue date de l’UNIMA, Association internationale pour le Théâtre de Marionnettes.